Les Processus Actuels dans la Nature

La nature traverse des cycles temporels plus ou moins importants qui se répètent dans un ordre récurrent. Les quatre saisons, par exemple, sont un cycle dont nous pouvons faire directement l'expérience : Printemps, Été, Automne et Hiver. Chaque saison est marquée par une énergie et une ambiance particulières. Outre ces petits cycles temporels dont nous pouvons faire l'expérience, il en existe d'autres beaucoup plus grands. Ceux-ci sont décrits dans les écrits védiques comme les quatre "yugas" (âges).

 "Veda" signifie "connaissance". Il décrit le savoir universel et intemporel sur les relations et les lois de la nature. Il y a environ 5000 ans, ce savoir a été consigné par écrit dans les "Vedas" par le rishi (voyant) Vyasa, afin de le conserver au-delà du cycle actuel. Les rishis savaient déjà à l'époque que les âges changeraient aujourd'hui et ont créé des moyens de conserver le savoir, comme les bibliothèques de feuilles de palmier.
 
Le cycle actuel, qui se termine maintenant, est appelé Kaliyuga (âge des ténèbres). C'est la plus matérialiste et la plus discordante de toutes les époques. On l'appelle également l'âge de la guerre, de la séparation et des conflits. Durant cette période, l'humanité ne vit pas en harmonie avec la nature, les lois naturelles et son âme divine. L'égoïsme et le matérialisme dominent la conscience des hommes. De ce fait, les énergies disharmonieuses dans la nature augmentent de plus en plus. 

Actuellement, les hommes et la Terre se trouvent dans un grand processus de bouleversement. L'humanité entre à présent dans un Satyayuga (ère de la vérité et de la véracité). Au cours de cette ère, les hommes vivront à nouveau en accord et en harmonie avec leur âme divine, les lois de la nature, leurs semblables et la nature. C'est aussi l'ère des rishis et des siddhas qui, pendant le kaliyuga, se sont retirés sur les plans subtils afin d'orienter et d'influencer positivement les événements mondiaux pour le bien des hommes et de la Terre.

Avant de pouvoir entrer pleinement dans la nouvelle ère, l'humanité est invitée à se purifier et à purifier la Terre de toutes les énergies disharmonieuses intérieures et extérieures. Les rishis et les siddhas ont agi depuis l'arrière-plan au cours des derniers millénaires et sont désormais à nouveau visibles dans ce processus de transformation afin d'accompagner et de soutenir les hommes dans ce processus de transformation. 

Qui sont les 19 Siddhas ? 

Tout dans la nature est animé : les animaux, les plantes, les hommes, les arbres, les planètes, etc. La conscience de chaque être vivant vibre à un certain niveau de fréquence. Ce niveau de fréquence détermine la réalité à partir de laquelle un être vit et crée sa réalité. Plus le niveau de fréquence de la conscience est élevé, plus un être a réalisé l'amour inconditionnel, l'intention pure, l'intuition, l'altruisme, le pardon, la paix intérieure et la joie, plus il vit en harmonie avec sa véritable destinée et les lois de la nature et plus il est proche de la source divine. Plus le niveau de fréquence de la conscience est bas, plus la conscience est imprégnée d'amour conditionnel, de motivations égocentriques, d'attachements aux émotions et de blessures intérieures. Pour élever le niveau de fréquence, il faut un processus de transformation et de purification de la conscience, de tous les aspects qui font baisser la fréquence.
 
Lorsque l'âme quitte le corps, elle se rend, après le passage dans les dimensions spirituelles, sur les niveaux des mondes subtils qui correspondent à la fréquence de l'âme. Tout comme il existe différents niveaux de conscience sur la Terre, il en existe également dans les mondes spirituels. Ce qui est particulier sur Terre, c'est que tous les êtres, indépendamment de leur niveau de conscience, ont la possibilité de changer leur fréquence et de grandir vers plus d'amour inconditionnel, de pardon, etc. Cela augmente le niveau de l'âme dans les mondes subtils, ce qui a une influence sur les niveaux d'expérience que nous attirerons dans ce monde, mais aussi de l'autre côté après notre transition.
 
Comme l'univers entier est animé et vivifié, il existe non seulement sur la Terre, mais aussi sur les plans subtils, invisibles pour la plupart des gens, des âmes qui agissent et travaillent à partir de différents niveaux de fréquence pour le bien de la Terre et de l'humanité. C'est surtout le cas maintenant, en cette période de transition. Ainsi, il y a de nombreux maîtres ascensionnés, des archanges et beaucoup d'autres entités d'autres plans lumineux qui contribuent au processus de transformation actuel de la Terre et des humains. Dans les années à venir, nous aurons davantage de contacts avec ces plans et communiquerons à nouveau avec eux de manière naturelle.
 
Il existe dans la nature une sorte de hiérarchie naturelle. Les êtres qui ont porté à la perfection les plus hautes qualités de conscience, comme l'amour inconditionnel, le pardon, l'altruisme, agissent depuis les plus hauts niveaux de la création. Leur essence divine est imprégnée de la plus grande bienveillance, de la plus grande pureté, de la miséricorde, de la grâce, de l'harmonie et de l'amour inconditionnel. Plus le niveau de fréquence de ces âmes est élevé, plus leur action et leurs bienfaits pour la Terre et l'humanité sont puissants et forts.
 
Les 19 siddhas agissent à partir de ces niveaux lumineux les plus élevés de la création. "Siddha" signifie "perfection". Ce sont des âmes illuminées et parfaitement éveillées, au-delà de la religion et des dogmes, qui ont un accès illimité à la connaissance de l'ensemble du cosmos par le biais de leur conscience. Pour eux, l'essence du cosmos est l'énergie et la transformation de celle-ci. 

Les siddhas reçoivent leur savoir directement de la source divine. Selon l'énergie de leur âme, ils ont différentes fonctions. Ils sont et ont été guérisseurs, médecins, alchimistes, scientifiques, gemmologues et yogis et ont produit de grandes choses durables pour l'humanité, comme l'ayurveda. Certains d'entre eux ont construit des temples puissants qui comptent parmi les lieux de guérison et de puissance les plus importants de la Terre. La lignée des 19 siddhas est considérée comme particulièrement puissante.

Les 19 siddhas sont et ont été
1.   Agastya                      11. Idaikadar 
2.  Bhoga                         12. Alukan 
3.  Pambatti                    13. Kalanginadar 
4.   Ägapai                       14. Konganar 
5.   Kamalamuni             15. Karuvoorar 
6.   Korakkar                    16. Dhanvanthri (großer Weiser des Ayurveda)
7.   Ramadevar                17. Sittaimuni 
8.   Thirumoolar              18. Machamuni
9.   Valmiki                       19. Sri La Sri Mahananda Siddha
10. Sundarandar

Le 1er Siddha - Agastyar Maha Rishi

Sri Agastyar Rishi ou Siddha Agastyar est le premier Siddha de la lignée des 19 Siddhas. Agastyar est un Maha-Rishi (grand voyant) et compte également parmi les Sapta Rishis (sept grands voyants). Il est considéré comme l'un des pères de la médecine ayurvédique traditionnelle indienne et de la médecine siddha et serait l'auteur de plusieurs écrits dans ce domaine. Il est également celui qui a transmis le célèbre massage Kalari. 

Agastya est également astrologue, alchimiste et yogi. Agastya est considéré comme l'un des principaux initiateurs et rédacteurs des bibliothèques de feuilles de palmier en Inde et à Bali. Le Ramayana, une ancienne écriture indienne, parle à plusieurs reprises de son travail. 

Agastya est également celui qui a apporté le savoir védique d'Inde en Indonésie, d'où il s'est répandu jusqu'à Bali. À Java, plusieurs temples lui sont dédiés ainsi qu'à Shiva. 

Agastya avait une femme, Lubamitra, avec laquelle, selon la tradition, il aurait été très heureux. Ils formaient un couple divin et eurent ensemble un fils, appelé Dridhasyu, qui devint lui-même un rishi. Aujourd'hui, tous deux agissent depuis les mondes subtils et par le biais du Jiva Nadi (bibliothèque de feuilles de palmier).

Le 19e Siddha - Sri La Sri Mahanandha Siddha

Le siddha Mahananda est le 19e siddha. "Maha" signifie "grand", "Ananda" signifie "félicité". 

Le 25.12.2002 vers minuit, à l'âge de 72 ans, Mahananda Siddha est apparu à Shiva et lui a dit qu'il était un siddha avec une durée de vie de 500 ans. Lors de cette première rencontre, Shiva l'a envoyé à la montagne sacrée de Mahadeva (la montagne de Shiva) près de Vellor, Tamil Nadu, dans le sud de l'Inde. 

Après que Shiva lui soit apparu, Mahananda Siddha a quitté ses biens du jour au lendemain et s'est dirigé vers ledit saint Mahadevamalai. Lorsqu'il l'atteignit, Shiva lui apparut à nouveau et lui indiqua comment il devait désormais vivre, le chargeant de protéger la vie des hommes et de la terre et de construire ce temple.

Depuis 2009, Mahananda Siddha construit ce temple qui jouera un rôle important et essentiel dans le Satyayuga. Il sert à protéger la terre et les hommes ainsi qu'à faire respecter les lois de la nature. 

Shiva est l'aspect divin qui joue un rôle majeur dans le processus de transformation du Kaliyuga au Satyayuga. Durant cette période, Shiva va dissoudre les anciennes structures et rétablir l'ordre cosmique. En 2015, Sri Agastyar a fait savoir par le Jiva Nadi que Mahananda Siddha était "Shiva". 

Sriraman Siddha 

Sriraman est l'un des instruments divins les plus proches et l'un des guides d'Agastyar Maharishi pour aider les gens en cette période de transformation. Selon un message d'Agastya Maharishi, Sriraman est lui-même un siddha. 

A l'âge de 25 ans, après avoir accompli de nombreuses tâches incroyables qu'il avait reçues d'Agastyar par le biais des bibliothèques de feuilles de palmier, il a reçu d'Agastyar la bénédiction que chaque fois qu'il accompagnerait des personnes sur le chemin, Agastyar se tiendrait dans sa conscience et que la personne concernée serait guidée à travers lui. 

Afin d'aider les gens dans leur processus de libération et de transformation énergétiques, Sriraman a reçu ces dernières années toute la médecine siddha, considérée comme l'un des systèmes médicaux les plus puissants sur le plan énergétique sur Terre. Le travail de Sriraman consiste principalement à mettre à la disposition de l'humanité ces instruments énergétiques basés sur l'alchimie divine, afin de l'aider, dans le processus actuel d'ascension vers une nouvelle ère, à clarifier et à harmoniser ses propres énergies à tous les niveaux et à s'adapter à la fréquence de la nouvelle ère.

Lorsque Sriraman voit le nom et la date de naissance d'une personne, il voit l'essence de l'âme individuelle et ses pouvoirs originels. En même temps, il voit aussi les racines exactes du problème énergétique individuel qui font qu'une personne ne peut pas rester durablement dans sa force et sa connexion psychiques et qu'elle est toujours en déséquilibre. 
Sa mission est d'aider les personnes, à l'aide des instruments des siddhas, à redevenir un jiva nadi indépendant des sources extérieures, c'est-à-dire à être et à rester durablement connecté à la source divine par la conscience. Mais pour cela, il faut d'abord purifier toutes les énergies disharmonieuses du kaliyuga, à l'intérieur comme à l'extérieur.